Outils du site

fr:ucikara

Ucikara

Le glyphe ucikara

L'Ucikara est un Ra vivipare originaire des Monts de Givre. Cette espèce se caractérise par son apparence anthropomorphique. A ce titre, on distingue l'Ucikara, dont la population est implantée sur Culno depuis les premiers Éons dans la Montagne Enneigée et le Désert du Ponant, de son descendant de Ratmidju, le Tcara, dont la population a fondé la Ville Souterraine et les colonies des plaines d'Astharie. En effet, ce dernier a connu une mutation qui a modifié sa physionomie. La reproduction de l'Ucikara est sexuée. L'Ucikara voit le jour au terme d'une gestation d'approximativement trois saisons. Il n'atteint l'âge adulte qu'au terme de l'enfance et de la puberté.

La culture Ucikara

Si on peut difficilement parler d'une culture unique, puisque les différentes tribus nomades Ucikara ont chacune leurs spécificités, on repère toutefois de nombreux thèmes communs à l'espèce.

L'élevage

Les Ucikara pratiquent l'élevage. Ils utilisent des animaux pour se déplacer, porter de lourdes charges, se vêtir, se nourrir ou se chauffer. Ils ont développé une médecine adaptée pour soigner les animaux qui les accompagnent. Chaque tribu possède sa propre conception de l'élevage mais le respect de la vie animale demeure une valeur constante héritée des croyances totémiques très rependues parmi les Ucikara.

Le nomadisme

Les tribus Ucikara sont familières de conditions de vie particulièrement rudes et doivent se déplacer régulièrement sur des territoires désolés en quête des denrées nécessaires à leur subsistance. Si leur allégeance au Khanat leur a permis d'ériger Sovrok et Suzahna, l'essentiel de leur espèce perpétue un mode de vie nomade à la surface.

La différence de genre

Les figures de la mère nourricière et du guerrier sont centrales dans la culture Ucikara. Leur antagonisme reflète la propension de l'espèce à la survie et l'endurance. L’ascendante mythique Mam'Ucika invite à se soustraire à la douleur et à la Loi tandis que Mig enjoint de supporter l'une comme l'autre.

L'éducation

Les Ucikara éduquent leurs enfants en commun avec les Tcara. L'infrAcadémie, située à l'étage inférieur de ratmidju est dévolue à l'enseignement. Les enfants y évoluent dans un environnement protégé et respectueux des traditions de leurs tribus d'origine.

Les Kulaz

L'espèce compte plusieurs tribus nomades dans les régions du Khanat où les conditions de vie sont les plus rudes. Les tribus les plus importantes sont le Kulaz du Mehteh Elégant et les Kulaz N'Shali N'Bhali.

Mehteh Élégant

La tribu archaïste du Mehteh Élégant parcoure les Monts de Givre, séjournant dans diverses grottes aménagées durant les longs hivers puis dans un campement collectif à la Douce Saison. Cette tribu vit en communion avec l'espèce mehteh qu'elle considère comme sacrée. Les mehteh sont peignés et leurs précieux poils sont utilisés dans la confection de vêtements chauds, couvertures et tentures. La tribu pratique également la chasse et la cueillette pour se nourrir et réaliser des onguents. Elle est guidée par des moines analgésistes qui inspirent une grande méfiance aux autorités du Khanat.

Quelques membres sédentarisés de la tribu se sont établis à Sovrok, un quartier de Natac situé sous le Mont d'Ambre, dont le nom évoque l’œuf de pierre d'où, d'après le mythe de l’Éclosion, l'espèce serait née.

N'Shali N'Bhali

Après le premier contact avec l'espèce Quetzara, quelques tribus Ucikara quittèrent les Monts de Givre pour s'établir dans d'autres contrées. L'une d'elles donna naissance aux tribus archaïstes N'Shali N'Bhali qui arpentent toujours le Désert du Ponant avec leurs troupeaux de branaz.

Quelques membres sédentarisés de ces tribus sont allés s'établir sous le Salargug, et y ont fondé Suzahna.

fr/ucikara.txt · Dernière modification: 2016/11/04 23:19 par Vaiatua