Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:suzahna

Suzahna

La ville de Suzahna s'est développée autour de l'unique source qui ait été trouvée dans la région. Elle est en fait composée de deux zones distinctes : la ville elle-même et la caserne de la Légion de Sel, respectivement appelés Suzahna et les Mamelons, ou le Vieux fort quand des officiers de la Légion sont dans le coin.

La ville

À la surface, on ne voit que quelques vieilles baraques de pierre, guitounes pour les gardes, quelques entrepôts et certaines usines1). Une vaste rampe qui descend sous les Mamelons, gardée par des sentinelles de la Légion, permet de descendre pour accéder à la vraie ville, en sous-sol. On lui connaît plusieurs quartiers :

  • La Rampe ;
  • Dik'district ;
  • Belmare ;
  • Les Mines.

Suzahna est principalement construite dans une pierre d'un beau miel doré. Comme on trouve quelques gisements d'albâtre dans les mines, les demeures les plus cossues sont décorées de blanc.

Le bois n'est pas très utilisé, car il doit venir de loin, d'en-dehors du Salargug, généralement importé depuis la Jungle. Il en est de même pour la plupart des matières végétales, même si la production de certains champignons permet d'obtenir une fibre utilisée pour le textile.

La Rampe

C'est la première zone qu'on découvre en arrivant : une vaste rue qui descend doucement, s'enfonçant peu à peu. Sur ses parois, des rues sont creusées qui permettent d'accéder aux entrepôts et aux ateliers. On y trouve aussi quelques habitations , très modestes, pour les plus pauvres et les gardiens. C'est un endroit très affairé en journée, et de nombreux commerces de bouche offrent leurs services. La nuit, des patrouilles, généralement privées, surveillent l'endroit et y assurent la sécurité. Les vagabonds n'y sont pas les bienvenus et les affrontements fréquents.

Dik'district

Le vrai cœur de Suzahna. C'est là qu'on trouve la plupart des hébergements, des bars, des commerces. Les rues partent dans tous les sens depuis la place principale, où arrive la Rampe. Souvent, de nouvelles ouvertures sont creusées pour permettre l'adjonction de nouveaux bâtiments. De temps à autre, un puits de lumière a été aménagé pour laisser passer le jour et l'air. Parfois, de vastes cavités sont ouvertes, et les plus riches se paient une demeure avec un oculus en cristal de roche pour y laisser entrer le jour depuis la voûte de la caverne.

Il existe des zones assez dangereuses dans Dik'district et les Pistoleros y sèment la peur. Beaucoup de mineurs qui pensent avoir fait fortune perdent tout dans les salles de jeu, dans les bordels ou, tout simplement, dévalisés par des hors-la-loi.

Depuis cette zone, on peut monter vers Belmare ou descendre vers Les Mines.

Belmare

Le quartier huppé de Suzahna, où résident les notables. C'est là que la source naît et alimente un petit lac souterrain, appelé la Mouille. Les demeures les plus prisées possèdent une vue, voire une terrasse sur celui-ci. Comme il alimente en eau toute la ville, s'y baigner est passible de sanctions sévères. Malgré tout, chacun s'efforce d'y accéder le plus haut possible pour éviter de se faire polluer. “Boire l'eau du bas” est une insulte répandue et dire à quelqu'un qu'il boit votre eau peut engendrer une bagarre.

L'avenue qui vient de la place de la Rampe et monte vers Belmare est le seul accès officiel au quartier (on murmure que certains kagnivo disposent de passages non déclarés vers la surface, mais comme ils sont non déclarés…). Le changement de zone est marqué par un portail colossal, dont les portes se referment la nuit et en cas de troubles. Près du portail, l'eau s'écoule après être passée par quelques grilles solides.

C'est aussi là que se trouve la villa du Kéfalé, un petit palais au dessus du lac, où la maison dirigeante du Kastron peut vivre de façon très confortable pour la région. Malgré son aspect charmant et élégant, ses murs d'albâtres et ses jardins de sculptures, cela reste une place forte, délicate à infiltrer et encore plus à prendre par la force.

La Mouille

Ce lac et la source qui l'alimente sont le seul point d'eau de la région, donnant toute l'année au même débit. L'origine de la source semble être très profonde. Légèrement tiède au niveau du lac, elle crée un climat assez humide dans la ville.

L'eau a aussi un goût très particulier, qui déplaît généralement aux nouveaux venus. Le goût ne s'améliore pas au fur et à mesure qu'on s'éloigne de la source… La plupart des habitants préfèrent donc consommer cette eau en la coupant avec un peu d'alcool2).

Le mélange des émanations de la Mouille, des diverses industries et des mines donne à toute la ville une odeur unique en son genre, qui ne peut manquer de frapper l'arrivant.

Les Mines

Comme son nom l'indique, c'est dans cette zone que l'extraction se fait. Il existe des concessions de toutes les tailles, mais la plupart du temps, cela se fait de façon sauvage. Les meilleurs endroits sont souvent attribués à des associations marchandes et il faut payer pour y accéder, ou reverser une partie de sa récolte. Cela n'empêche néanmoins pas le racket et les vols éventuels.

Le sous-sol du Salargug est riche de divers minéraux. Suzahna est l'entrée principale du vaste réseau de galeries qui le parcourent. Une fois les filons exploités, les galeries sont parfois rebouchées, plus souvent abandonnées, ou transformées suivant les besoins : usines de raffinages, mais aussi tavernes et quelques logements pour les zones les plus éloignées de Suzahna.

Les principales extractions sont :

  • argent
  • caliche
  • fer
  • plomb
  • sel (généralement près de la surface ou même en surface)
  • gypse
  • carnallite

Mais suivant les zones, on trouve aussi d'autres ressources.

Le lirium doit obligatoirement être déclaré lorsqu'un filon est trouvé, contre le versement d'une prime conséquente, et son extraction est confiée à des kagnivo de confiance. Cependant, malgré les fortes amendes en cas d'exploitation non déclarée de lirium, certains continuent de tenter le coup, vu le prix de revente du minerai.

Certaines mines sont aussi reconverties en champignonnières, qui apportent un peu de nourriture de base aux habitants3), mais aussi, suivant les variétés, de l'amadou, la matière première pour faire de la poudre blanche, ou des fibres végétales qui sont ensuite tressés pour les cordes et du tissu.

Gare principale

Une ligne de chemin de force relie Suzahna au réseau de Natca, mais comme expliqué dans l'article sur le Salargug, elle est régulièrement coupée.

La gare arrive près de la Rampe. À cet endroit, elle fait la jonction avec les trains à crémaillères : une ligne descend le long de la Rampe et se divise ensuite dans les principaux couloirs des mines. Ce réseau-là est utilisé pour ramener les marchandises près de la sortie. Lorsque la ligne de force fonctionne, cela permet aux voyageurs et à certaines marchandises de rejoindre plus vite la capitale.

Les Mamelons / Le Vieux Fort

Il s'agit d'une zone de vestiges dont une grande partie est en surface. Il existait deux vastes complexes, de type ziggourat, qui sont désormais polis par les vents de sable du désert. De grandes salles, avec des portiques aux impressionnants piliers gardent la mémoire des constructeurs de l'ancien temps. Mais les occupants actuels n'y prêtent guère attention : la Légion de Sel compte parmi l'élite de l'armée du Khan des Éons et c'est là son quartier général. On y trouve une zone aménagée pour les combats d'arène, et il est même possible d'y affronter toutes sortes d'animaux.

Entre les deux monts, un vaste complexe souterrain s'étend sous d'anciennes salles aux proportions imposantes. C'est là que les membres de la Légion résident, et il se murmure que les quartiers des principaux officiers bénéficient d'un luxe inouï.

Le tribunal et les quartiers du Juge du kastron sont dans l'un des ziggourat. Il s'agit sans doute d'un des plus beau tribunaux du Khanat, même si tout le monde s'accorde à dire que ce poste est le pire qu'un bon Juge puisse affronter.

Voilà quelques années, un accès direct a été ménagé entre le Vieux Fort et Dik'district. Il n'est donc pas rare de voir des légionnaires dans les établissements de ce secteur, surtout quand une tempête de sable isole les lieux du reste du monde.

Les Éclusiers et les Vidangeurs

L'acheminement de l'eau est sous la supervision des Éclusiers et l'évacuation des eaux usées sous le contrôle des Vidangeurs. Chacun veille jalousement sur ses privilèges et n'aime guère voir qu'on le confond avec l'autre. Les Vidangeurs recyclent parfois l'eau sale de façon à ne pas la gaspiller : l'eau des bains publics sert ensuite au nettoyage de certains lieux, l'eau de certains ateliers pour l'arrosage de jardins, etc.

Les Éclusiers méprisent les Vidangeurs, car eux ne distribuent que de l'eau propre. Ces derniers les raillent car ils les disent gaspilleurs et sans aucun talent.

Ces postes sont parmi les plus confortables à Suzahna : le travail est difficile, mais seuls les fous osent s'en prendre à un éclusier ou un vidangeur, car ils ont tout pouvoir sur l'eau et donc sur la vie…

1)
Celles qui ont tendance à exploser.
2)
Certains semblent aussi se contenter de l'alcool, ce qui est idiot quand il fait 50°C sur le Salargug.
3)
Même si, bon, ça nourrit pas beaucoup, les champignons… surtout quand on doit creuser toute la journée.
fr/suzahna.txt · Dernière modification: 2017/12/28 21:34 par Lyne