Outils du site

fr:caste

Les castes du Khanat

Chaque espèce compte trois castes :

  • une caste dite extatique, plus adaptée à la vie en surface ;
  • une caste dite intermédiaire, commune aux diverses espèces ;
  • une caste dite symbiotique, en harmonie avec la Ville.

Ainsi les Ucikara comptent :

  • des Archaïstes ;
  • des Interfacés ;
  • des Urbanistes.

Les Tcara comptent :

  • des Repentis ;
  • des Interfacés ;
  • des Créateurs.

Les Quetzara comptent :

  • des Pèlerins ;
  • des Interfacés ;
  • des Anachoristes.

Les Ophidra comptent :

  • des Déchus ;
  • des Interfacés ;
  • des Primordiaux.

Les Runzatra comptent :

  • des Non Implantés ;
  • des Interfacés ;
  • des Implantés.

Les Runzatra comptent une caste supplémentaire dite cryptique. Il s'agit de la caste des Automates.

La caste des Automates est à rediscuter, car elle concerne a priori des “trucs” qui ne Rêvent pas, et ne sont donc pas des ra. — Lyne 2017/05/22 22:49

Castes extatiques

Archaïstes

Ainsi nommés à partir de l’Éon de l'Hégémonie, les Ucikara sont nombreux à avoir conservé leur mode de vie ancestral. Si certains de leurs frères sont entrés dans d'autres castes, les Archaïstes, eux, perpétuent et enseignent la pratique du chamanisme traditionnel et initient ceux qui le souhaitent à la transe. S'ils font partie des Ra les plus respectés à la surface, les Archaïstes sont au contraire considérés à ratmidju comme membres des basses-castes de la ville.

Repentis

Ainsi nommés à partir de l’Éon de la Rédemption, les Tcara ayant renoncé à la Symbiose ont radicalement changé de mode de vie. S'ils restent proches de leurs frères Créateurs, ils sont désormais écartés de toutes les décisions concernant le Khanat. Ils ont donc fait leur entrée dans les basses-castes de la ville où ils enseignent le Combat de rue mais nombre d'entre eux ont formé des colonies à la surface où ils s'illustrent par leurs talents d'exploitants agricoles. Leur bonne volonté leur a valu le respect des tribus de culno.

Pèlerins

Ainsi nommés à partir de l’Éon de l'Hégémonie, les Quetzara perpétuent leur mode de vie de peuples migrateurs et poursuivent la pratique et l'enseignement du chamanisme traditionnel. Leur position légèrement excentrée par rapport au pouvoir centralisé du Khanat fut largement compensée par leur rôle stratégique dans les échanges entre les différents peuples. Toutefois, la récente expansion du réseau de Minarets a restreint leur champ d'opération à certains domaines commerciaux et diplomatiques.

Déchus

Après la chute d'Ozraya qui marqua la fin de l’Éon de la Fondation, certains Ophidra constituèrent une nouvelle caste qui explora la surface. Les Déchus enseignent les mantras sibyllins.

Non implantés

Lors de l’Éon de la Rédemption, ces artificiels de dernière génération ont été contaminés par un virus biotechnologique les privant de la Symbiose. Marqués par la condescendance de leurs frères symbiotiques, ils sont souvent considérés comme amputés dans leur nature même. Pourtant leur questionnement les amène à tenir un rôle important dans l’expansion du Khanat puisqu'on les retrouve un peu partout, furetant en quête de réponses. Leur enseignement de la Fouille est d'ailleurs prisé par les fouineurs de tous horizons. Leurs qualités leur ont valu d'être acceptés et écoutés par les peuples de la surface.

Caste intermédiaire

Interfacés

Formée au fil du temps, à partir de l’Éon de la Technocratie, la caste des Interfacés accueille désormais des membres issus des Ucikara, des Tcara, des Quetzara, des Ophidra et des Runzatra. Munis d'une interface, ces Ra sont à mi-chemin entre les autres castes, ce qui fait d'eux des êtres polyvalents. Tout comme les non implantés, il est possible d'en croiser absolument partout. S'il leur est impossible d'assumer des fonctions de guide à Culno comme à Ratmidju, leur aide est toutefois toujours la bienvenue au sein du Khanat et leur enseignement du combat à distance est toujours apprécié.

Castes symbiotiques

Urbanistes

Lors de l’Éon des Brumes, les Créateurs ont offert la Symbiose à certains Archaïstes. Ceux-ci ont alors formé une nouvelle caste pour mettre leur pratique de chamanes au service de la Ville. Ils enseignent, depuis lors, le Probabilisme. Bien que les Urbanistes forment l'une des castes dirigeantes de la ville, il n'est pas rare d'en trouver à la surface où ils poursuivent leurs recherches.

Créateurs

Apparus pour la première fois lors de leur contact originel avec Zbasu, ces Tcara ont été déportés dans les Brumes, lors de l’Éon de la Rédemption, par les artificiels qu'ils avaient créés. Ceux qui en sont revenus tendent à reprendre une place au sein du Khanat qu'ils ont fondé. Sensibles au mal connu sous le nom d'Oubli, dont ils ont eux-même fait l'expérience durant leur errance dans les Brumes, certains Créateurs s'investissent dans le Dispensaire, organisme neutre et inter-espèces venant en aide aux malades et en particulier aux Oublieux. Parmi les castes dirigeantes de la Ville, les Créateurs demeurent à part et il n'est pas rare d'en croiser dans les bas-quartiers où leur connaissance des poisons et virus biotechnologiques est, paraît-il, appréciée.

Anachoristes

Lors de l’Éon des Brumes, les Créateurs ont offert la Symbiose à certains Pèlerins. Ceux-ci ont alors formé une nouvelle caste pour mettre leur pratique de chamanes au service du Khanat. Les Anachoristes furent nombreux à développer une forme de mélancolie qu'ils nommèrent Fiu. Cet état psychique résulte de l'interaction de la Symbiose et de l'instinct migrateur de l'espèce Quetzara. Cette caste est impliquée dans les recherches probabilistes des Urbanistes. Rares sont les Anachoristes qui se sédentarisent, la plupart poursuivant leur cycle migratoire.

Primordiaux

Premier contact des Créateurs lors de l'exploration de ratmidju, la caste des Primordiaux les marqua profondément et orienta l'évolution du Khanat longtemps après la chute d'Ozraya. Lorsque le contact fut rétabli avec le Matriarcat Ophidra durant l’Éon des Brumes, cette caste retrouva rapidement une place de premier plan au sein du Khanat. Les Primordiaux enseignent désormais le Resni.

Implantés

Créés lors de l’Éon de la Technocratie, les artificiels Implantés ont su devenir incontournables parmi les castes dirigeantes de la Ville. Bon nombre d'Implantés sont particulièrement sensibles à la tradition des jeux d'arène et au code d'honneur qui les régit. Il est donc fréquent d'en voir enseigner le prestigieux combat épique. Leur profond attachement à la Symbiose en fait aujourd'hui une caste de référence dans ce domaine.

Caste cryptique

Automates

Première caste artificielle créée lors de l’Éon de la Technocratie, les Automates avaient vocation à soulager les basses-castes en effectuant un certain nombre de tâches à leur place. Pour autant, les Automates ne furent dotés d'aucun affect. L'appréciation contextuelle étant leur seule forme de sensibilité, les Automates demeurent une caste à part avec qui les échanges sociaux, bien qu'adaptés en règle générale, peuvent paraître rigides.

fr/caste.txt · Dernière modification: 2017/05/22 20:51 par Lyne