Outils du site

fr:quetzara

Quetzara

Le Quetzara est un ra ovipare originaire de la Jungle. Cette espèce se caractérise par son apparence aviaire. La reproduction des Quetzara est sexuée ou hybridogénétique (avec l'espèce ovipare Ophidra). Le Quetzara voit le jour pubère après une longue période d'incubation. Ayant conservé son instinct migratoire, cette espèce se déplace d'une région à une autre au rythme des saisons et pratique la nidification.

La culture Quetzara

Si on peut difficilement parler d'une culture unique, puisque les différents peuples migrateurs Quetzara ont chacun leurs spécificités, on repère toutefois de nombreux thèmes communs à l'espèce.

La migration

Le mode de vie Quetzara tout entier s'organise autour du voyage. Vivant de chasses et de cueillettes, ils établissent des campements dans différentes régions au fil des saisons. Leurs seules constructions durables sont directement liées au voyage. Ainsi, ils bâtissent des ponts suspendus dans les régions vallonnées pour faciliter leur progression.

L'instinct migratoire est si puissant que les Quetzara captifs ou immobilisés semblent dépérir jusqu'à tomber dans un état végétatif. Des individus ont même succombé après avoir été atteint de ce mal étrange.

La transmission orale

La transmission orale est centrale chez les Quetzara. Les veillées aux contes sont des moments conviviaux privilégiés. Au sein de cette tradition, le chant occupe une place particulière. Il permet aux Quetzara d'exprimer leurs émotions. Ils chantent notamment pour leurs œufs, pour leurs ancêtres, pour l'élu(e) de leur cœur ou pour célébrer le jour.

Le cycle nycthéméral

L'espèce Quetzara accorde une valeur sacrée à l'alternance du jour et de la nuit. A leurs yeux, l'ascendant mythique Sinam représente la lumière tandis que l'alternatif brumaire Bumir symbolise l'ombre. Les cultes de ces deux déités sont étroitement liés et marquent la vie des Quetzara.

Les Zug

L'espèce compte plusieurs peuples caractérisés par des flux migratoires différents, les Zug. Les peuples les plus importants sont le Zug Cpires et le Zug Quetzalli.

Cpires

Le peuple migrateur Cpires (“serpent-oiseau” en langue sacrée) compte essentiellement des hybrides ovipares ainsi que des Quetzara et des Ophidra. Leur migration les mène des cavernes immergées d'Itsmir, où ils s'abritent durant l’hiver, au Roc des Oiseaux, dans la région du Delta, où ils passent l'été. On peut les croiser en différents points de la Jungle au printemps et en automne.

Arborant de chatoyants plumages, le Zug Cpires est connu pour ses chants rythmés, ses danses et sa tradition de conteurs. Au cours de leur rites chamaniques, les Sevo'a Cpires utilisent une décoction de Farespa pour accéder à l'extase, qui leur confère un lien étroit avec la faune et la flore des régions qu'ils parcourent. Excellents chasseurs, ils perpétuent le chamanisme traditionnel.

Quetzalli

Le peuple migrateur Quetzalli compte des Quetzara et des Ucikara qui se sont convertis au mode de vie Quetzara. Leur migration les mène du Désert du Ponant, qu'ils parcourent en automne, au pied des Monts de Givre où ils célèbrent la Vesla au printemps. On peut également les croiser en Jungle en hivers et en été.

Arborant de riches ornements, le Zug Quetzalli est connu pour son sens aigu du commerce et son réseau d'influence sur Culno. Il est souvent sollicité comme médiateur ou intermédiaire dans les négociations entre les différents peuples Ucikara. Certains membres du Zug Quetzalli sont des êtres symbiotiques porteurs de la volonté du Khanat.

Artisanat Quetzara et commerce

La monnaie du Matriarcat ophidra, la tourbe obsidienne, est également acceptée par les Cpires qui l'utilisent pour réaliser les miroirs obsidiens. Les Quetzalli, quant à eux, commercent en utilisant des pièces de lirium blanc comme le font les N'shali N'bhali.

fr/quetzara.txt · Dernière modification: 2018/10/30 10:18 par zatalyz