Outils du site

fr:montagne_enneigee

Les Monts de Givre

A l'est du Khanat la plaine se vallonne peu à peu, jusqu'à former les contreforts d'une chaîne de montagnes réputées infranchissables. La forêt a colonisé une grande partie de ce territoire, les épineux dominant les autres essences pour faire face aux conditions rigoureuses. L'hiver ici dure les trois quart de l'année, la neige recouvrant le sol et étouffant les bruits. Lorsque la saison douce arrive, c'est une explosion de vie, les papillons et les fleurs parant les flancs des montagnes de couleurs chamarrées. Puis la neige revient et le paysage retourne au noir et blanc. Dans la partie la plus extrême, du côté de la Baie de Givre, la neige ne fond quasiment plus jamais.

Les crêtes d'Isbetz

Le climat rude conditionne la plupart des activités. La survie des Ucikara tient à la chasse, au commerce extérieur et aux champignonnières souterraines. Les tribus locales commercent principalement des peaux et des plantes médicinales ; les créations en poil de janka (mehteh) (draps, tapis, vêtements) sont aussi très appréciées pour leur robustesse et leur efficacité thermique.

Le janka (mehteh) est une grande créature humanoïde aux long poils blancs. Durant la saison chaude, les poils blancs deviennent bruns. Créature pacifique, omnivore et d'une intelligence presque ratique, les janka (mehteh)s et les ra de la tribu des Meh-Teh-Gans ont vite vu l'intérêt d'une symbiose. Veillant les uns sur les autres, c'est le rituel de la toilette du janka (mehteh) qui étonne le plus le voyageur égaré dans ces contrées. Les ra peignent chaque jour avec application les grandes créatures, débarrassant la fourrure des nœuds et des poils morts. Les janka (mehteh)s gagnent ainsi un poil brillant et bouffant qui les protège parfaitement du froid, les ra récupérant les poils pour les tisser.

Cette toilette quotidienne est aussi l'occasion d'une communion entre les deux espèces, reposante et d'un caractère presque sacré. D'où l'expression “peigner le mehteh”, signifiant prendre le temps de se retrouver, de profiter d'un moment de calme.

Les habitations des ra sont souterraines, utilisant les réseaux de Ratmidju. Vivement colorées, c'est comme si le printemps dormait sous terre en attendant que la neige s'éloigne. Lorsque la saison chaude arrive, ces habitations sont délaissées durant un temps, les ra vivant d'une manière quasiment nomade durant quelques mois, établissant des camps temporaires sur les flancs des montagnes.

Les plantes poussant sur le flanc des montagnes et dans les sous-bois sont d'une très grande diversité et sont en particulier très utilisées dans la confection de remèdes et baumes analgésiques. C'est une des principales ressources de la région, les remèdes en question étant exportés dans tout le Khanat et très largement réputés.

Vesla, la Douce Saison

Vesla (litt. “célébration du printemps”) est une fête qui anime les Monts de Givre durant toute la douce saison. C'est pour les Ucikara l'occasion de vendre les produits locaux aux visiteurs en provenance d'autres régions. Un camp exceptionnel est monté à chaque printemps, accueillant des représentants des différentes tribus locales et des commerçants venus de loin pour découvrir et partager histoires, connaissances, artisanat et denrées diverses. Le printemps est aussi la saison des amours pour les meh-teh et une période amoureuse importante pour les Ucikara.

fr/montagne_enneigee.txt · Dernière modification: 2016/08/08 09:45 (modification externe)