Outils du site

fr:plaines_astharie

Les plaines d'Astharie

Ces longues plaines s'étendent entre le Mont d'Ambre et le Delta. Elles sont traversées paresseusement par le fleuve Tsari'e qui est dans cette zone assez indolent.

Si la région centrale est effectivement assez plane, les collines apparaissent peu à peu tandis qu'on se rapproche de la Montagne d'Ambre. Les accès à la Ville se multiplient à ce moment. Les plaines d'Astharie sont divisées en régions administratives habituelles, des Kastron :

  • kastron de Vault, le long du fleuve ;
  • kastron d'Hoslet, à la confluence de la vieille route du Khan (qui part vers la Montagne d'Ambre) et de la Voie des Mers (qui unit Ameldosh et Vault) ;
  • kastron d'Ameldosh, sur les abords marécageux du delta de Tsari'e.

Économie

Les Plaines ont une économie tournée quasiment toute entière vers l'agriculture. De loin en loin on voit s'élever la partie supérieure des fermes, abritant les étables et les machines agricoles ; les entrepôts restent souterrains, les récoltes bénéficiant ainsi du réseau ferré de Ratmidju pour livrer la Ville. La plupart des bâtiments sont en structures légères, bois, torchis, parfois brique, car le sol limoneux n'offre guère de carrières de pierre, et seul le canton de Vault, approvisionné par voie d'eau, construit plus volontiers en pierre. Des réseaux de digues ont d'ailleurs été érigées dans les endroits les plus bas pour éviter que les crues du fleuve n'envahissent trop les Basses-Terres.

Parfois nommé “Grenier du Khanat”, la région est d'une importance capitale pour la survie de la Ville proche. Ainsi l'invasion de charançons de l'Éon de la Rédemption créa une famine sans précédent qui laissa une empreinte forte dans l'imaginaire collectif. De cette période date l'essor des Semenciers, une organisation se chargeant de contrôler la qualité de la production, de la semence à la livraison du produit fini. Leurs patrouilles arpentent sans relâche les Plaines, notant soigneusement des millions d'indices pour prévenir toute catastrophe agricole : gestion et qualité des points d'eau, équilibre de la flore et la faune, prévention des incendies, gestion des stocks de réserve, prévisions météorologiques… Leur rôle est apprécié, même si leur caractère routinier et le côté très carré de leur travail leur vaut de nombreuses moqueries dans les spectacles populaires.

C'est dans le Kastron de Vault, en bordure du fleuve, que se tiennent les Écuries Impériales. On y élève en particulier les Branaz qui sont loués dans tous les relais du Khanat. Montures placides et d'une grande intelligence, rapides et robustes, elles gardent la préférence de la plupart des Ra pour les voyages dans la nature. On y élève aussi quelques espèces plus exotiques pour servir d'animaux de bâts, voire de simples boskurji. Des courses de branaz sont organisées de temps à autre, occasion de découvrir les plus beaux pur-sang du Khanat qui seront les parents de la prochaine génération. C'est aussi le seul endroit où on trouve des branaz bleus, dont le prix astronomique les réservent d'office aux plus riches.

Les paysages changent suivant les cultures : le bleu des vastes prairies de blasas succède aux vergers où sont cultivés klum, ricrprunu, satvanjba, nakyko'u, les champs jaunes de pelgru contrastent avec le carmin des xunbavmi.

Géographie

Si les Plaines sont globalement couvertes de champs (parfois cultivés, parfois laissés en jachère et à la disposition du bétail), on trouve aussi de petits bosquets de feuillus à l'ombre rafraîchissante, halte bienvenue pour le voyageur traversant les lieux sous le soleil de l'été. La région d'Hoslet, légèrement plus boisée dans les zones pentues, fournit du bois d’œuvre aux autres kastrons.

Parmi les bourgades à visiter se trouve Hoslet, située sur la Vieille route du Khan. Son architecture mêle agréablement le style des Plaines, en bois léger, avec le style plus massif des constructions en pierre. Des ruines d'une cité datant d'avant l'Éon de l'Hégémonie ont été découvertes lors de l'exploitation forestière, et de nombreux chasseurs de trésors viennent fouiller les environs, espérant trouver des secteurs oubliés de la Ville dans cette zone. Jusque là sans succès.

Architecture

Au niveau architectural, les bâtiments s'élevant au dessus du sol sont toujours, dans un même ensemble, peint avec la même couleur très vive. Lorsque le propriétaire change, la coutume veut qu'il mette “sa” couleur, ce qui sur les grosses exploitations peut coûter très cher en peinture…

Population

La région des Plaines connaît un grand flux de population. Au sein des colonies repenties, les plus jeunes prennent souvent quelques années pour découvrir le vaste Khanat, ramenant techniques et savoirs des confins de l'Empire. La main d’œuvre étant toujours la bienvenue dans les Plaines, des ra d'autres régions viennent régulièrement proposer leurs services dans les exploitations avec la garantie d'y trouver un travail honnête et payé avec repas compris. Un patriciat assez riche a fini par mettre la main sur de grandes surfaces de bonne terre et y emploie de la main d’œuvre qui loue ses bras à la journée. Malgré cela, peu d'habitants des plaines regrettent d'y vivre, profitant d'une des zones les plus tranquilles du khanat.

Au sortir de l'hiver il n'est pas rare de tomber sur des bals improvisés organisés sur les places des fermes, préludes à divers rituels amoureux.

fr/plaines_astharie.txt · Dernière modification: 2017/07/12 20:08 par YannK