Outils du site

fr:satvanjba

Satvanjba

Description

À l'état sauvage, les lianes de satvanjba grimpent sur les arbres et les rochers. Cultivées, elles sont guidées sur des tuteurs et limitées en hauteur afin de faciliter leur récolte. Arbrisseaux grimpants s'attachant à tout support grâce à leurs vrilles, les satvanjba ont des feuilles en forme de cœur, d'un vert profond, qui deviennent jaunes, oranges et rouges à l'automne avant de tomber pour l'hiver. Les fleurs ressemblent aux ombellifères, et les fruits qui en sont issues forment des grappes de baies d'une couleur qui va du jaune ambré au rouge sombre suivant leur degré de maturité, pour l'espèce la plus prisée. Certaines variétés de satvanjba ont d'autres couleurs, et d'autres goûts. Elles sont en général plus acides.

On raconte que dans la Jungle, il existe des satvanjba gigantesques qui forment des labyrinthes, leurs vrilles capturant des petits animaux et parfois des ra pour s'assurer d'avoir assez d'humus. Aucune expédition scientifique n'a ramené la preuve de l'existence d'une telle plante, et les satvanjba connues des ra ne donnent aucun signe d'envies carnivores.

Chaque baie a quelques graines minuscules, qu'on avale sans s'en rendre compte.

Aire de répartition

Originaires des régions limitrophes de la Jungle et du Delta, les savtjanba se plaisent partout où il fait assez chaud, tout en résistant assez bien aux rigueurs hivernales puisqu'on en trouve qui se sont acclimatées jusqu'aux abords des Monts de Givre. C'est dans les plaines d'Astharie qu'on trouve les plus grosses cultures, et en particulier à Hoslet. Elle pousse aussi dans ratmidju, et pourvu qu'elle ait un apport suffisant de lumière et de chaleur elle y donne même quelques fruits.

Chaque terrain et chaque variété de satvanjba forme une alchimie unique, qui donne aux baies une saveur particulière. C'est un défi permanent pour les botanistes de trouver de nouveaux accords et de faire prendre les satvanjba dans les lieux les plus insolites. On raconte qu'une satvanjba pousse même à Suzhana, mais que ses fruits sont amers et salés sur cette terre désolée.

Propriétés et usages

Les fruits de cette plante sont un véritable délice, appréciés frais, séchés, en jus, en conserve ou pour agrémenter plats et desserts. Ils sont assez sucrés, avec une saveur acidulée et une peau croquante dans les plaines d'Astharie; ils sont plus âcres et la peau est épaisse dans les terrains propices du Désert du Ponant, où ils sont en général utilisés pour faire des vins assez raffinés. Les fruits deviennent presque liquoreux, et sont très fondants, quand ils sont cultivés sous le climat de la jungle.

Dans les régions où la plante est cultivée, on utilise les sarments comme bois de chauffage, les satvanjba poussant assez rapidement et la taille étant nécessaire pour la récolte.

Dans le Delta, on utilise les feuilles séchées comme base pour faire des infusions. Fraîches, elles servent à protéger les galettes, les fromages, et sont comestibles bien qu'un peu ligneuses.

fr/satvanjba.txt · Dernière modification: 2016/08/08 09:45 (modification externe)