Outils du site

fr:mumut

Mumut

La mumut est une petite boule de poil vivant en meute et largement répandue dans tout Ratmidju, où on trouve les plus grosses colonies ; elles sont aussi assez présentes dans les régions les plus civilisées du Khanat.

Descriptif

Rien ne les décrit mieux que “boule de poil”. Elles ont un aspect de demi-sphère, recouverte de longs poils soyeux, souvent dans des tons châtaigne, noisette ou dorés. Agiles et rapides, elles farfouillent le sol, traçant des arabesques sur le sol. On ne devine ni leurs yeux, ni l’avant de l’arrière quand elles ne bougent pas. Si l’on en attrape une et qu’on prend la peine d’écarter leurs longs poils, on peut voir qu’elles ont des petits yeux en bouton de bottine sur l’avant, ainsi qu’un petit museau noir d’où pendent de longues moustaches qui sont habituellement protégées par les poils. Les mumuts sont quasiment aveugles, mais ont un odorat extrêmement développé, ces moustaches étant en réalité des antennes olfactives d’une précision extraordinaire. Elles ont de nombreuses pattes minuscules, invisibles lorsqu’elles sont au sol. Entre ces rangées de pattes (donc tourné vers le sol) se trouve le système buccal de la mumut, constitué de nombreux filtres et fanons.

Lorsqu’elle se sent menacée, la mumut commence par courir partout à toute allure, cherchant à échapper à son poursuivant. Leur rapidité et leurs zigzags les mettent à l’abri de la plupart des prédateurs. Mais si elle est touchée, elle cesse immédiatement tout mouvement et se roule en boule, littéralement, protégeant ainsi sa tête, ses pattes et sa bouche. Sa peau étant très épaisse et sa chair plutôt coriace, cette tactique de défense fonctionne sur la plupart des prédateurs.

Sur Culno, les mumut sont chassés par divers rapaces. En dehors des ra, elles ont peu de prédateurs naturels dans ratmidju, plus de cachettes et une nourriture abondante, ce qui explique leur prolifération sous terre.

Biotope

Les mumuts se trouvent partout où les ra habitent, vivant en général en bonne entente avec eux grâce aux services qu’elles rendent. Elles sont assez présentes à Natca, mais aussi autour des fermes d’Hoslet.

Piètres nageuses, elles ne se sont jamais installées dans le Delta et sur les bords de mer, bien que les ra tentent régulièrement de les acclimater. Les zones trop découvertes du désert du Ponant ne leur conviennent que moyennement et le désert du Salargug les grille comme la plupart des autres créatures.

Par contre toute zone souterraine est susceptible d’abriter une colonie de mumut.

Régime alimentaire

Les mumuts se nourrissent de ce que les autres ne veulent plus, tant que c’est fin. Elles aspirent le sol, tous les résidus et la poussière venant se bloquer dans leurs fanons, avant d’être patiemment digérée. Elles laissent en général tout ce qui est trop gros : elles sont peu efficaces pour venir à bout des feuilles mortes par exemple. On qualifie leur régime de “poussièrovore”.

Cohabitation

La mumut n’est pas vraiment apprivoisable, la plupart des individus sont trop bêtes pour ça, bien qu’on rapporte le cas de quelques mumut qui se seraient attachées à un propriétaire. En général, c’est plutôt à un lieu qu’elles s’attachent, et aux habitudes de vie de leurs occupants. Assez territoriales, elles ne migrent que si les conditions de vie deviennent vraiment pénibles pour elles (par exemple si quelqu’un est trop actif avec son balai). Il en faut beaucoup, car la mumut est assez rustique. À Ratmindju, chaque meute fait deux à cinq individus, rarement plus, et défend son territoire contre l’invasion d’autres mumuts, en leur mettant des “coups de boules” : elles se jettent violemment les unes contre les autres, jusqu’à ce qu’une des meutes aille voir ailleurs. Sur Culno les meutes peuvent atteindre jusqu’à dix individus, mais avec un territoire bien plus grand.

Les ra les apprécient avant tout pour leur fonction première : elles ramassent la poussière et laissent un sol étincelant derrière elles.

Leurs poils longs et soyeux sont aussi utilisés pour tisser et pour faire des cordes, ou tout simplement pour faire des colifichets ; leur cuir très épais est tanné pour divers usages. Elles sont aussi à l’origine du commerce des perruques, car il suffit de les évider, de travailler un peu le cuir sans enlever les poils et de faire une petite coupe pour résoudre tous les problèmes de calvitie.

Notes d’observations scientifiques

Le rituel de reproduction des mumuts est fascinant à observer. Les mumuts se tournent autour en roucoulant, semblant danser les unes avec les autres. L’appariement lui-même est rapide, quelques frôlements à peine. Les femelles pondent quelques semaines plus tard des œufs dans un nid de moutons de poussière fabriqué dans une zone bien protégée (en générale derrière un meuble). Ces œufs sont composés d’une sorte de soie molle, mais très solide. Les jeunes mumut les dévorent pour en sortir, puis mangent le nid, avant de découvrir le vaste monde.

En général, la mumut est pacifique et peureuse, mais des meutes de mumutes en train de se battre peuvent bousculer les gens et occasionner des mauvaises chutes. On raconte que certaines mumut prises dans les Brumes auraient ensuite attaqué à coup de boule tout ce qui se trouvait sur leur passage, mais aucun témoin fiable n’a jamais rapporté un tel comportement : il est probable qu’il ne s’agisse que d’histoires pour se faire peur au coin du feu.

fr/mumut.txt · Dernière modification: 2020/03/28 20:04 par zatalyz