Outils du site

fr:gajim

Gajim

Gajim est un client XMPP.

Voici comment faire vos premiers pas sur XMPP avec Gajim.

Allez aussi voir les différents tutoriaux de JabberFR sur Gajim, ce sera plus complet qu'ici.

Commencez par installer Gajim suivant votre système d'exploitation. La suite du tutoriel concerne une installation sous Debian Stretch avec Gajim 0.16.6 , il est possible que des différences existent avec votre propre installation.

Préciser comment avoir une version plus récente avec la méthode Flatpak - cf. logs khaganat sur XMPP du 20/07/2018 — Lyne 2018/07/28 20:41

Gajim est disponible sur toutes les distributions généralistes Linux, ainsi que sur Windows.

Sur Debian :

sudo apt-get install gajim

Créer un compte

Lors du premier lancement de Gajim, il vous propose directement de vous connecter avec un compte déjà créé, ou d'en créer un. Si vous avez déjà un compte XMPP, c'est la première option, sinon… la seconde. C'est ce qu'on va suivre ici !

Cochez “Je veux créer un nouveau compte” puis cliquez sur “Suivant”.

Écran de création de compte, première étape

Écrivez jabber.fr pour le nom du serveur ; vous pouvez oublier les autres options. Vous pouvez aussi sélectionner un autre serveur dans la liste. Si “jabber.fr” n'apparait pas dans la liste, ce n'est pas grave, écrivez-le et validez.

Écran de création de compte, deuxième étape

Quelle est l'importance du choix du serveur ?

C'est comme d'avoir un mail en @gmail.com ou @zaclys.com. Il y a

  • un aspect éthique (suivant les conditions d'utilisation de chaque service),
  • mais aussi de fonctionnalités : certains serveurs n'implémentent pas toutes les fonctionnalités,
  • et enfin de support : sur un serveur administré par des chinois, si vous voulez de l'aide ou une fonctionnalité, ça sera plus compliqué pour discuter. Sauf si vous parlez chinois.

Nous vous conseillons jabber.fr ou movim.eu pour les raisons suivantes :

  • Ils sont administrés par des équipes francophones, qui sont joignables facilement et composées de gens très disponibles et amicaux, cela aide quand on rencontre un souci.
  • Leur conditions d'utilisations nous semblent très bien.
  • Ces serveurs implémentent la plupart des fonctionnalités utiles et récentes d'XMPP, et si on a un besoin non couvert, on peut le demander.

Vous pouvez avoir votre compte sur un serveur XMPP spécifique (par exemple zatalyz@movim.eu) et rejoindre des salons situés sur d'autres serveurs (par exemple khaganat@chat.khaganat.net), ainsi que communiquer avec des gens qui ont leur compte sur d'autres serveurs.

Pour résumer : peu importe ce qu'il y a derrière le @ de votre nom d'utilisateur, tant que vous avez un compte XMPP, vous pourrez utiliser XMPP dans son ensemble, partout, avec tous ceux qui l'utilisent aussi.

Dans la fenêtre suivante, vous êtes invité à choisir un “username” (nom d'utilisateur, qui sera à donner à vos contacts) et un mot de passe. Retenez bien ce mot de passe, vous n'aurez pas de second essai !

Écran de création de compte, troisième étape

Si jamais vous oubliez votre mot de passe dans la foulée, sachez qu'un compte créé mais qui ne se connecte pas dans les 40 minutes sur jabber.fr est effacé, vous pourrez donc le recréer plus tard. Si vous cochez “se souvenir du mot de passe”, une fois connecté, vous pourrez aussi le changer simplement.

La dernière fenêtre vous indique que votre compte a été créé, vous pouvez vous connecter simplement !

Écran de création de compte, dernière étape

Et si je veux créer un compte plus tard ?

Dans Gajim, allez sur “Édition”>“Comptes” puis cliquez sur “Ajouter”, et suivez les indications données plus haut.

Création de compte, méthode alternative

Il est possible, pour diverses raisons1), que la création de compte via Gajim ne fonctionne pas.

Dans ce cas, suivez l'un de ces liens et créez un compte via le web :

Une fois le compte créé et activé, renseignez-le dans Gajim : allez sur Édition > Comptes puis cliquez sur “Ajouter” et cochez “J'ai déjà un compte que je veux utiliser”.

 Fenêtre pour renseigner un compte

Renseignez votre identifiant jabber et votre mot de passe, sauvez ce dernier, puis cliquez sur Suivant. C'est fini !

 Fenêtre pour renseigner un compte

Personnalisez votre profil

Si vous avez laissé coché “Définir mon profil quand je me connecte” ou depuis Édition > Comptes puis sur votre compte, dans l'onglet Informations personnelles > Éditer les informations personnelles, vous avez une fenêtre permettant de paramétrer diverses informations qui seront publiquement accessibles. C'est très bien pour permettre à vos contacts d'en savoir un peu plus sur vous, mais vous n'êtes pas obligés de donner votre vrai nom. Tout est optionnel.

Écran pour personnaliser son profil

Vous pouvez entre autre paramétrer votre avatar ici.

Si vous avez une clé GPG, c'est dans l'onglet “Informations personnelles” que vous pourrez la lier à votre compte XMPP ; si vous ne savez pas ce que c'est, ce n'est pas le sujet à ce stade du tutoriel et ce n'est pas nécessaire pour utiliser XMPP2).

L’icône clignote, pourquoi ?

Si l’icône de Gajim qui est situé dans votre barre des tâches clignote, cela veut dire qu'il y a un évènement en attente. Double-cliquez sur l’icône. Puisque vous venez de créer un compte, c'est probablement le serveur qui vous souhaite la bienvenue et qui va ainsi entrer dans votre liste de contact.

Ce sera la même chose quand un de vos contacts vous envoie un message.

Il y a probablement un moyen de configurer ce paramètre mais je ne le connais pas encore.

zatalyz 2017/10/17 22:58

Se connecter à un salon

Les espaces de chat sont appelés “salons” sur XMPP (“room” en anglais), parfois aussi MUC ou Groupchat.

Pour rejoindre un salon, il faut savoir lequel joindre. Ici on vous propose de rejoindre le notre !

Le plus simple est de cliquer sur khaganat@chat.khaganat.net?join, votre navigateur devrait vous proposer de l'ouvrir avec Gajim.

Sinon, allez dans le menu Actions > Rejoindre un salon de discussion > Joindre un salon de discussion.

Rejoindre un salon de discussion

Dans la fenêtre qui s'ouvre, renseignez les champs suivants :

  • Salon de discussion : khaganat
  • Serveur : chat.khaganat.net
  • Cochez “enregistrer ce salon dans les marques-pages”, vous le retrouverez ensuite dans Actions > Rejoindre un salon de discussion : une liste se créé avec vos salons en marque-page.
  • Cochez “joindre ce salon de discussion quand je me connecte” si vous souhaitez être automatiquement connecté.

 Paramétrer un salon de discussion

Se faire des amis

Pour démarrer une communication privée avec quelqu'un, vous pouvez double-cliquer sur son pseudonyme depuis un salon.

Et pour ajouter des contacts, ça sera encore après, dodo.

Utilisation avancée de Gajim

Passerelle IRC

Gajim n'est pas un client multiprotocole, au contraire de Pidgin ou Jitsi. Cependant, XMPP peut faire des passerelles vers d'autres protocoles, dont IRC. Il est donc possible de se connecter à IRC depuis son compte XMPP.

Pour cela, sélectionnez dans le menu Actions > Découvrir les services. Cela ouvre une fenêtre qui liste les divers services que chaque serveur XMPP propose ; par défaut c'est celui de votre compte utilisateur qui est affiché.

Il va ensuite falloir passer par un serveur XMPP qui implémente “Biboumi XMPP-IRC gateway” ou “Passerelle IRC”. Le service en question ne doit pas être grisé (sinon ça veut dire qu'il est actuellement désactivé). Vous pouvez donc tester jabber.fr et movim.eu pour commencer.

 Découvrir des services : trouver IRC

Une fois que vous avez trouvé ce service, sélectionnez-le, puis cliquez sur “Rejoindre”. Cela ouvre une nouvelle fenêtre3)

Les champs pour le “Compte” et le “Serveur” doivent être prérempli correctement.

Indiquez votre surnom pour IRC.

Le canal de discussion doit être formaté suivant la syntaxe suivante :

#canal%serveur_irc

Par exemple, pour se connecter au canal #khanat sur Freenode :

#khanat%chat.freenode.net

Enregistrez ce salon dans les marques-pages si vous y allez régulièrement.

 Renseigner un channel IRC

Le mot de passe dont il est question dans cette fenêtre, je n'ai aucune de ce à quoi il fait référence : votre mot de passe xmpp est renseigné ailleurs, et ça, ça ne vous identifie pas auprès du serveur IRC.

Une fois connecté via une passerelle, pour passer une commande, il faut la faire précéder par /say. Exemple : s'identifier au serveur ; freenode indique qu'il faut taper /msg NickServ identify <password>, vous allez en fait écrire /say NickServ identify <password>.

Envoyer une commande à la connexion à IRC

On ne peut envoyer qu'une commande, mais cela suffit en général : cela permet d'identifier son pseudo auprès de ChanServ.

Après une première connexion à irc, un contact devrait s'ajouter dans votre liste de contact, quelque chose comme “chat.freenode.net”. Faites un clic droit sur ce contact, et sélectionner exécuter une commande. Une fenêtre va s'ouvrir, vous proposant soit de configurer (“Configure a few settings for that IRC server”) soit de voir les informations (“Returns various information about your connection to this RC server”). Choisissez la première option, cliquez sur Suivant, la fenêtre suivante va s'ouvrir.

Fenêtre

Dans le champ “After-connection IRC command”, entrez la commande IRC permettant de vous identifier4) :

/msg NickServ identify <password>

Dans d'autres versions de Gajim, cela peut être un autre chemin : Actions > Advanced > Discover services, choisir l’action configure, et mettre la commande dans le champ approprié. Cherche “After-connection” là-dedans : https://lab.louiz.org/louiz/biboumi/blob/6.0/doc/biboumi.1.rst

Connexion IRC persistante ou non

Par défaut sur jabberfr, la connexion IRC est “persistente” : cela veut dire que même si vous êtes déconnecté, le pont IRC maintient le fait que votre pseudo est connecté aux canaux que vous suivez. Cela a deux conséquences :

  • Si vous avez une connexion en dent de scie (par exemple en étant co depuis un téléphone), vous retrouverez l'historique de ce qui s'est passé durant votre déconnexion.
  • Si vous utilisez d'autres moyens de vous connecter à IRC, cela bloquera votre pseudo, il faudra donc demander explicitement à IRC de virer votre “ghost”.

Suivant votre usage, la connexion persistente peut être intéressante ou ennuyante. Bonne nouvelle, cela se règle.

Rendez-vous sur le menu Actions > Découvrir les services, sélectionnez la passerelle que vous utilisez, puis cliquez sur Exécuter une commande.

Les services IRC

Commandes sur la passerelle IRC

Sélectionnez “Configure a few settings”, puis cocher ou décocher “Make all channels persistent” suivant ce que vous souhaitez faire. Pensez à valider.

Notez qu'à l'étape précédente, vous pouvez aussi forcer la déconnexion du serveur IRC, si besoin (une autre façon de s'assurer qu'on ne laisse pas de “ghost”).

Afficher les dernières commandes, corrections

Gajim a une fonctionnalité tellement agréable… On peut corriger sa dernière phrase ! Pour cela, faites CTRL+Flèche Haut : le champ pour écrire le message affiche ce que vous venez d'écrire, surligné en jaune5). Corrigez l'erreur !

Si vous tapez encore CTRL+Flèche Haut, cela fera défiler vos précédents messages, permettant ainsi de reposter le même : c'est surtout pratique quand on envoie des commandes.

Changer la position des onglets

Par défaut, les différentes conversations s'affichent en onglet, en haut. Vous pouvez déplacer ces onglets.

Édition > Préférences > Avancées > Éditeur avancé, cherchez “tabs_position” et passez le paramètre de “top” à “left”.

Liste des salons sur le dessus : Liste des salons sur le dessus

Liste des salons sur le côté Liste des salons sur le côté

OpenGPG

Si vous souhaitez certifier votre identité et communiquer de façon chiffrée6), il faut utiliser GPG et indiquer à Gajim quelle est votre clé.

Le pré-requis est donc d'avoir généré une clé GPG.

Si vous ne connaissez pas GPG… vaste sujet. Que je ne développerais même pas ici. Vous pouvez toujours aller sur lievre.re/GPG, qui aborde une partie du problème, mais le site est incomplet et en cours de construction depuis longtemps. Il pointe quand même quelques liens intéressants. Une bonne recherche sera à peu près aussi inefficace.

Pour que Gajim puisse utiliser votre clé, vous devez avoir le paquet python2-gnupg installé sur votre ordinateur.

Ensuite, rendez-vous dans Édition > Comptes puis sur votre compte, dans l'onglet Informations personnelles > Éditer les informations personnelles, il y a la possibilité de choisir votre clé. Il est aussi conseillé d'utiliser un agent GPG (par exemple Seahorse) afin d'éviter de retaper la phrase de passe trop souvent.

Et voilà, vos communications de contact à contact resteront privées à partir du moment où vous aurez échangé vos clés !

Éviter le clignotement dans les boutons des fenêtres

Sous XFCE, les messages privés et les Highlights provoquaient par défaut un clignotement du bouton de fenêtre dans mon tableau de bord. Pour éviter d’être perturbé dans mon travail par ces appels intempestifs, il faut modifier comme suit :

  • Aller dans Édition > Préférences > Advanced Configuration Editor.
  • Passer use_urgency_hint à Disabled

Administration via Gajim

Ce qui suit concerne l'administration de salon via le client Gajim. Ce n'est pas ouvert à tout le monde ;)

Pour devenir propriétaire d'un salon sur XMPP, il faut le créer : tout simplement en le rejoignant. La première personne à s'y connecter en deviens propriétaire. Si elle repart alors qu'il y a des gens sur le salon, l'une de ces autres personne va devenir propriétaire et la première ne récupèreras pas ses droits à son retour, sauf si elle a enregistré le salon.

Donc, si le salon est destiné à devenir durable, il faut le rendre “persistant”, puis configurer ses propriétaires.

Une fois le salon ouvert et si vous êtes la première arrivée ou qu'on vous a donné les droits de propriétaire, cliquez sur l'icône de mécanismes > Gérer le salon > Configurer le salon. Où cliquer

La fenêtre suivante s'ouvre :

 Configurer un salon

  • Name : nom du salon
  • Description : si le salon est listé publiquement, cette description permettras de savoir à quoi il sert.
  • Make room persistent : le salon continuera d'exister, que quelqu'un y soit connecté ou non ; sa configuration sera sauvegardée.
  • Make room publicly searcheable : permet de voir le salon dans la liste public des salons, et donc de permettre à tous de le rejoindre.
  • Allow Occupants to change subject : tout le monde sur le salon peut changer le sujet.
  • Who may discover real JIDS : par défaut, lorsqu'on est sur un salon, on communique en privé avec les autres membres via un masque, donc il n'est pas possible de connaitre leur nom d'utilisateur réel s'ils ne nous le donne pas. C'est plus respectueux de la vie privé, donc laissez “modérateurs only”.
  • Password : à remplir si votre salon n'est joignable que via un mot de passe.
  • Make room moderated : lorsque cette option est cochée, seules les personnes à qui les modérateurs donnent explicitement le droit de parler peuvent causer sur le salon.
  • Make room members-only : lorsque cette option est cochée, seules les personnes dont le JID est renseigné dans les listes (plus bas dans la configuration) peuvent se connecter au salon.
  • Maximum number of history message returned by room : laissez un chiffre pas trop élevé, afin qu'un arrivant voit la conversation en cours, sans se perdre dans l'historique.
  • enable archiving : si le serveur le supporte, les conversations sont archivées et peuvent potentiellement être accessibles publiquement.
  • Liste des membres : si la case “Make room members-only” est cochée, ajouter le JID des utilisateurs autorisés à rejoindre le salon.
  • Liste des propriétaires : personnes qui peuvent tout modifier sur le salon
  • Liste des administrateurs : modérateurs : peuvent bannir, mais pas s'approprier le salon ? (à confirmer).
  • Liste des bannis : si vous avez un visiteur un peu trop casse-bonbon, bannissez-le du salon.
1)
Serveur qui ne permet pas la création de compte de cette façon, qui sature, souci de connexion, etc.
2)
Pas encore le sujet. Mais ça viendra. GPG, c'est cool.
3)
Qui sera peut-être en arrière-plan, mais ça, c'est peut-être aussi un bug sur mon installation.
4)
à valider, c'est soit /msg soit /say
5)
Cela peut changer suivant votre thème
6)
Avec les personnes avec qui vous aurez échangé une clé GPG. Ne croyez pas chiffrer par défaut avec tout le monde.
fr/gajim.txt · Dernière modification: 2019/05/23 16:50 par YannK