Outils du site

fr:krilcak

Krilcak

Les krilcak sont des insectes cavernicoles, faisant partie de la famille des cinkigu'i. Leur particularité concerne les cocons qu'ils tissent et qui font partie de l'écosystème des krili.

Il y a de nombreuses variétés aux formes variées, qui partagent certaines caractéristiques. Les krilcak font partie des espèces minérales : leur corps se rapproche plus de la pierre que de la chair. Cela n'empêche pas les chenilles d'être assez baveuses. Les chenilles et les adultes sont bioluminescentes.

Les adultes possèdent de petites ailes, qui leur servent à contrôler leur saut et leur chute ; ils peuvent ainsi parcourir une certaine distance en l'air, sans “voler” réellement.

Les adultes les plus petits font moins d'un centimètre de long ; les plus grands peuvent couvrir la main d'une ra. Les chenilles présentent autant de différence de tailles : certaines grandiront très peu après la sortie de l'œuf, d'autres font une vingtaine de centimètre.

Biotope

On les trouve dans les cavernes de Ratmidju. Certains scientifiques considèrent que l'alimentation des chenilles joue un rôle dans l'érosion des cavernes ; il faut cependant plusieurs centaines d'années à des colonies stables pour que les effets sur la roche soient réellement visibles.

Mutations connues

On compte de nombreuses formes de krilcak. Il semblerait que la couleur des adultes ait un lien avec la couleur des krili qui se développeront dans les cocons abandonnés.

Concept-art des Krilcak, CC-BY-SA ManonConcept-art des Krilcak, CC-BY-SA Manon

Régime alimentaire

Les chenilles se nourrissent de sels minéraux, qu'elles lèchent à la surface des pierres, tandis que les adultes consomment des éléments végétaux et mycologiques.

Prédateurs

Les krilcak sont assez durs et craquants, et les espèces qui les chassent ont intérêt à avoir de solides mâchoires. Les cnovol en croquent à l'occasion. Les adultes se prennent parfois dans les tentacules des gunji et y restent piégés, se décomposant lentement.

Reproduction, vie sociale

Les œufs de krilcak, en forme de petits prismes de quelques millimètres de haut, donnent naissance à des chenilles minuscules, qui vont grandir jusqu'à atteindre une taille maximale. La chenille va alors tisser un cocon, dans lequel elle va maturer un certain temps. Lorsqu'elle en sort, elle a atteint le stade adulte.

Les adultes se reproduisent selon des mécanismes difficiles à cerner. Les éleveurs de krilcak disent qu'ils doivent être bien nourris, et que certains flux et reflux de zbasu les font danser jusqu'à ce qu'ils soient prêts à s'accoupler. Ces phases de reproductions arrivent au même moment dans une même caverne, de une à quatre fois par an. Il est rare qu'il n'y ait aucune danse de reproduction dans l'année.

Toutes les variétés de krilcak sont hermaphrodites et interfertiles. Un krilcak bleu peut donc s'accoupler avec un krilcak rouge (et ça ne donnera pas forcément du violet). Les chenilles permettent d'opérer une différenciation, mais il y a toujours une part d'incertitude.

En dehors des phases d'accouplement, les krilcak semblent assez indifférents à leurs congénères. Cependant, un individu qui s'éloigne trop du groupe finit par revenir en arrière. S'il a été isolé (par exemple suite à la manipulation d'une ra), il se dirigera vers tout point de lumière dans sa zone, et errera jusqu'à se trouver de nouveau à une certaine distance d'autres krilcak.

Les krilcak émettent un léger champ magnétique, amplifié lorsqu'ils sont en groupe. Cela peut créer quelques interférences sur les kom. On suppose que les individus cherchent à se retrouver dans ce champ, où le nombre les protègent des prédateurs.

Cohabitation

Les krilcak sont élevés pour la production de krili.

fr/krilcak.txt · Dernière modification: 2019/11/24 15:08 par Lyne