Logo Khaganat

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
fr:auteurs:lyne:reve_ordinaire:063 [2019/09/30 21:50]
Lyne Ajout des liens
fr:auteurs:lyne:reve_ordinaire:063 [2021/12/03 19:18] (Version actuelle)
Ligne 3: Ligne 3:
 Les petites billes roulaient et cascadaient les unes sur les autres au gré des inclinaisons que Kirun imprimait à leurs bocaux. La cuisinière examinait d’un œil critique ce qui ressemblait à de petites boulettes de pierre de couleurs et textures variées, mais qu’elle savait reconnaître comme l’ingrédient de base d’un vrai bon tcay. Elle produisait quotidiennement un breuvage très correct pour l’ensemble des habitants et travailleurs de son exploitation de Kaifoi, mais elle aimait bien une version un peu plus personnelle de cette boisson pour ses propres jours de repos. Et puis, ce soir, elle avait des invitées. Des amies qui méritaient ce qu’elle pouvait leur offrir de mieux. Elle sélectionna donc avec soin la vingtaine de boulettes de pierre qu’elle glissa dans les six tubes perforés de l’infuseur avant de glisser délicatement celui-ci dans la grande carafe remplie d’eau brûlante. Elle compta ensuite précisément autant de gouttes de jus de sarycpintsi que de billes pour faciliter la dissolution et fit tourner le récipient d’un mouvement souple du poignet, né d’une longue habitude. Elle avait préparé à l’avance de quoi manger, et elle se dirigeait vers le four pour vérifier la cuisson lorsqu’un coup léger retentit à la porte. Elle fit donc immédiatement demi-tour pour aller ouvrir à ses visiteuses. Les petites billes roulaient et cascadaient les unes sur les autres au gré des inclinaisons que Kirun imprimait à leurs bocaux. La cuisinière examinait d’un œil critique ce qui ressemblait à de petites boulettes de pierre de couleurs et textures variées, mais qu’elle savait reconnaître comme l’ingrédient de base d’un vrai bon tcay. Elle produisait quotidiennement un breuvage très correct pour l’ensemble des habitants et travailleurs de son exploitation de Kaifoi, mais elle aimait bien une version un peu plus personnelle de cette boisson pour ses propres jours de repos. Et puis, ce soir, elle avait des invitées. Des amies qui méritaient ce qu’elle pouvait leur offrir de mieux. Elle sélectionna donc avec soin la vingtaine de boulettes de pierre qu’elle glissa dans les six tubes perforés de l’infuseur avant de glisser délicatement celui-ci dans la grande carafe remplie d’eau brûlante. Elle compta ensuite précisément autant de gouttes de jus de sarycpintsi que de billes pour faciliter la dissolution et fit tourner le récipient d’un mouvement souple du poignet, né d’une longue habitude. Elle avait préparé à l’avance de quoi manger, et elle se dirigeait vers le four pour vérifier la cuisson lorsqu’un coup léger retentit à la porte. Elle fit donc immédiatement demi-tour pour aller ouvrir à ses visiteuses.
  
-Cem et, surtout, Ceppers attendaient dans le couloir et Kirun ne put s’empêcher d’enlacer cette dernière dans une féroce accolade de bienvenue. L’ucikara la lui rendit avec à peine un soupçon de retard, qui ne rassura pas tout à fait la cuisinière. Elle salua ensuite la tcara de façon un peu moins démonstrative,​ puis se dépêcha de les faire entrer toutes les deux en apercevant deux ra qui arrivaient dans le couloir. Ceppers était rentrée quelques jours plus tôt, avec une demi-douzaine d’autre combattants de la fenra, tous auréolés de la gloire des vainqueurs, mais tous n’avaient pas réagi de la même façon à l’accueil enthousiaste des ra de l’exploitation. Même si aucun ne se pavanait, certains acceptaient volontiers de raconter, encore et encore, ce qu’ils avaient fait, à quoi ressemblait la fenra, comment ils avaient combattu, et surtout les célébrations qui avaient suivi à Natca. Mais la responsable de la maintenance avait rejoint directement son logement et n’en était pas ressortie. Cem avait quand même fait passer le mot à l’intendant,​ et aux quelques amis de longue date du couple, qu’elle allait aussi bien que possible mais qu’il lui faudrait sans doute quelques jours encore avant de pouvoir reprendre son activité normale et qu’elle ne souhaitait pas de visites pour l’instant. L’intendant avait simplement répondu qu’elle pouvait prendre tout le temps nécessaire,​ et Kirun s’était préparée à patienter. Pour ce qu’elle en savait, la visite de ce soir était la première sortie de Ceppers depuis son retour, et même si elle était heureuse de la revoir, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter un peu quand même. Cem n’avait pas été très bavarde quand elle avait demandé si le coupe pouvait passer.+Cem et, surtout, Ceppers attendaient dans le couloir et Kirun ne put s’empêcher d’enlacer cette dernière dans une féroce accolade de bienvenue. L’ucikara la lui rendit avec à peine un soupçon de retard, qui ne rassura pas tout à fait la cuisinière. Elle salua ensuite la tcara de façon un peu moins démonstrative,​ puis se dépêcha de les faire entrer toutes les deux en apercevant deux ra qui arrivaient dans le couloir. Ceppers était rentrée quelques jours plus tôt, avec une demi-douzaine d’autre combattants de la fenra, tous auréolés de la gloire des vainqueurs, mais tous n’avaient pas réagi de la même façon à l’accueil enthousiaste des ra de l’exploitation. Même si aucun ne se pavanait, certains acceptaient volontiers de raconter, encore et encore, ce qu’ils avaient fait, à quoi ressemblait la fenra, comment ils avaient combattu, et surtout les célébrations qui avaient suivi à Natca. Mais la responsable de la maintenance avait rejoint directement son logement et n’en était pas ressortie. Cem avait quand même fait passer le mot à l’intendant,​ et aux quelques amis de longue date du couple, qu’elle allait aussi bien que possible mais qu’il lui faudrait sans doute quelques jours encore avant de pouvoir reprendre son activité normale et qu’elle ne souhaitait pas de visites pour l’instant. L’intendant avait simplement répondu qu’elle pouvait prendre tout le temps nécessaire,​ et Kirun s’était préparée à patienter. Pour ce qu’elle en savait, la visite de ce soir était la première sortie de Ceppers depuis son retour, et même si elle était heureuse de la revoir, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter un peu quand même. Cem n’avait pas été très bavarde quand elle avait demandé si le couple ​pouvait passer.
  
 Elle referma la porte derrière ses invitées, mais Cem s’était arrêtée au beau milieu du passage : « Tu as changé la déco ? Elle referma la porte derrière ses invitées, mais Cem s’était arrêtée au beau milieu du passage : « Tu as changé la déco ?
CC Attribution-Share Alike 4.0 International Driven by DokuWiki
fr/auteurs/lyne/reve_ordinaire/063.txt · Dernière modification: 2021/12/03 19:18 (modification externe)

Licences Mentions légales Accueil du site Contact