Passer le menu

Auteur Sujet: Races et castes  (Lu 997 fois)

YannK

  • Maître de balai
  • Orateur émérite
    • Voir le profil
Races et castes
« le: 19 décembre 2012 à 10:03:07 »
Partant de la proposition de Vaiatua, voici donc les races qui peuvent exister :
Natifs : ceux qui sont demeurés parmi culno (modèle 3D fyros) et ceux qui se sont aventurés dans ratmindju (modèle 3D matis)
Artificiels : automates anciens (modèle 3D zorai) et artificiels récent (modèle 3D tryker)

Les castes précisées (voir ce sujet) :
Primitifs : Ainsi nommés à partir de l’Éon de l'Hégémonie, les natifs de Culno sont nombreux à avoir conservé leur mode de vie ancestral. Si certains de leurs frères sont entrés dans d'autres castes, les Primitifs, eux, perpétuent et enseignent la pratique du chamanisme élémentaire et initient ceux qui le souhaitent à la transe. S'ils font partie des rats les plus respectés à la surface, lorsqu'ils vivent à Ratmidju, les Primitifs sont au contraire des membres des basses-castes de la ville.

Repentis : Ainsi nommés à partir de l’Éon de la Rédemption, les natifs de Ratmidju ayant renoncé à la Symbiose ont radicalement changé de mode de vie. S'ils restent proches de leurs frères Créateurs, ils sont désormais écartés de toutes les décisions concernant l'Empire. Ils ont donc fait leur entrée dans les basses-castes de la ville où ils enseignent le Combat de rue mais nombre d'entre eux ont investi les tribus primitives où ils sont respectés.

Non implantés : Lors de l’Éon de la Rédemption, ces artificiels de dernière génération ont été contaminés par un virus biotechnologique les privant de la Symbiose. Marqués par la condescendance de leurs frères symbiotiques, ils sont souvent considérés comme amputés dans leur nature même. Pourtant leur questionnement les amène à tenir un rôle important dans l’expansion du Khanat puisqu'on les retrouve un peu partout, furetant en quête de réponses. Leur enseignement de la Fouille est d'ailleurs prisé par les fouineurs de tous horizons. Leurs qualités leur ont valus d'être acceptés et écoutés par les peuples de la surface.

Urbanistes : Lors de l’Éon des Brumes, les Créateurs ont offert la Symbiose à certains Primitifs. Ceux-ci ont alors formé une nouvelle caste pour mettre leur pratique de chamanes au service de la Ville. Ils enseignent, depuis lors, le Probabilisme. Bien que les Urbanistes forment l'une des castes dirigeantes de la ville, il n'est pas rare d'en trouver à la surface où ils poursuivent leurs recherches.

Créateurs : Apparus pour la première fois lors de leur contact originel avec Zbasu, ces natifs de ratmidju ont été déportés dans les Brumes, lors de l’Éon de la Rédemption, par les artificiels qu'ils avaient créés. Ceux qui en sont revenus tendent à reprendre une place au sein de l'Empire qu'ils ont fondé. Sensibles au mal connu sous le nom d'Oubli, dont ils ont eux-même fait l'expérience durant leur errance dans les Brumes, certains Créateurs s'investissent dans le Dispensaire, organisme neutre et inter-espèces venant en aide aux malades et en particulier aux Oublieux. Parmi les castes dirigeantes de la Ville, les Créateurs demeurent à part et il n'est pas rare d'en croiser dans les bas-quartiers où leur connaissance des poisons est, paraît-il, apprécié.

Implantés :
Créés lors de l’Éon de la Technocratie, les artificiels Implantés ont su devenir incontournables parmi les castes dirigeantes de la Ville. Bon nombre d'Implantés sont particulièrement sensibles à la tradition des jeux d'arène et au code d'honneur qui les régit. Il est donc fréquent d'en voir enseigner le prestigieux combat épique. Leur profond attachement à la Symbiose en fait aujourd'hui une caste de référence dans ce domaine.

Interfacés :
Formée au fil du temps, à partir de l’Éon de la Technocratie, la caste des Interfacés accueillent désormais des membres issus des natifs de Culno, des natifs de Ratmidju et des artificiels. Munis d'une interface, ces rats sont à mi-chemin entre les autres castes, ce qui fait d'eux des êtres polyvalents. Tout comme les non implantés, il est possible d'en croiser absolument partout. S'il leur est impossible d'assumer des fonctions de guide à Culno comme à Ratmidju, leur aide est toutefois toujours la bienvenue au sein de l'Empire et leur enseignement du combat à distance est toujours apprécié.


Une fois encore, je vous propose de chercher à créer des termes composites originaux, à partir de rafsi. Les rafsi sont combinés pour créer de nouveaux mots en lojban appelés alors lujvo (distincts des gismu, mots qui ne sont pas composés). On peut donc utiliser ceux-ci pour créer un terme pour le multivers (d'autres ici).

Quelques idées de rafsi qui pourraient servir :
rar ; rafsi de rarna  : naturel
run , rafsi de rutni : artefact
pei ; rafsi de pensi : penser
si'o ; rafsi de sidbo : idée
sne ; rafsi de  senva : rêve

A vos plumes !
« Modifié: 01 janvier 1970 à 01:00:00 par Guest »

Vaiatua

  • Modérateur Global
  • Résident du Palais
  • *****
    • Voir le profil
Re: Races et castes
« Réponse #1 le: 08 mai 2013 à 04:21:19 »
Espèces

Runzatra : espèce artificielle.
"runzat" est composé du rafsi "zat" renvoyant à la notion d'existence et du rafsi "run" renvoyant à ce qui est créé par l'être humain. "Runzatra" est donc une espèce artificielle.

Ushikara : espèce vivipare. (edit : changement de nom de caste : Ucikara)
Le terme "Ucika" se retrouve dans le nom de l'ascendante mythique "Mam'Ucika" (signifiant mère Ucika), inspiré de Mushika, dieu rat hindou.

Tcara : espèce vivipare descendant de l'espèce Ushikara.
Le rafsi "tca" désigne la ville. "Tcara" est donc l'espèce urbaine.

Quetzara : espèce ovipare d'apparence aviaire.
"quetza" est la première partie du terme quetzalli issu de la culture aztec et désignant la plume. "Quetzara" désigne donc l'espèce à plumes.

Ophidra : espèce ovipare d'apparence reptilienne.
"ophid" est la première partie du terme ophidien. "Ophidra" désigne donc l'espèce ophidienne.

Spadzura : espèce végétale. Elle est la seule espèce à n'être représentée dans aucune caste du Khanat.
Le terme "spadzu" est composé du rafsi "spa" désignant la plante et du rafsi "dzu" désignant la marche. "Spadzura" est donc l'espèce des plantes qui marchent.


Castes (les castes renseignées comme extatiques sont plus influentes à culno et les castes renseignées comme symbiotiques sont plus influentes à ratmidju)

Interfacés : caste intermédiaire rassemblant des représentants de cinq espèces.
Le terme fait référence à l'interface neuronale dont sont dotés les membres de cette caste.

Automates : caste runzatra cryptique inaccessible sans accord préalable de la Police des Rêves
Le terme reflète l'absence d'affects propre à cette caste ainsi que sa fonction d'outils au service du Khanat.

Non implantés : caste runzatra extatique
Le terme est provisoire et reflète la condescendance dont fait l'objet cette caste au motif qu'elle n'a accès ni à l'interface, ni à la symbiose.

Implantés : caste runzatra symbiotique
Le terme fait référence directement à l'opération par laquelle les runzatra ont accédé à la Symbiose.

Primitifs : caste ushikara extatique (edit : changement de nom de caste : Archaïstes)
Le terme est provisoire et fait référence au peu de considération qu'avaient les Créateurs pour cette caste lors de l’Éon de l'Hégémonie.

Urbanistes : caste ushikara symbiotique
Le terme est provisoire et fait référence au statut de pionnière qu'avait cette caste au sein de la ville lors de l’Éon des Brumes.

Repentis : caste tcara extatique
Le terme fait référence à la formation de cette caste durant l’Éon de la Rédemption où les premiers Repentis ont du renoncer à la Symbiose.

Créateurs : caste tcara symbiotique
Le terme est provisoire et fait référence à l'omnipotence passée de cette caste qui a fondé le Khanat, dispensé l'interface et la symbiose et créé la vie artificielle.

Pèlerins : caste quetzara extatique
Le terme fait référence au caractère sacré de la migration pour les quetzara.

Anachoristes : caste quetzara symbiotique
Le terme est construit à partir des mots anachorète et choriste. Il fait référence à la perception de la Symbiose comme un Chœur par les quetzara mais aussi à la place excentrée et contemplatrice de cette caste qui par nature ne peut être partie intégrante ni de son Zug (peuple migrateur) en raison de son lien avec les symbiotiques, ni de la Ville en raison de son instinct migratoire.

Déchus : caste ophidra extatique
Le terme est provisoire et fait référence à la légende de la chute d'Ozraya. A la fin de l’Éon de la Fondation, le Khanat perdit contact avec les ophidra et les présuma perdus dans les Brumes.

Primordiaux : caste ophidra symbiotique
Le terme est provisoire et fait référence à l'antériorité de la présence des ophidra à ratmidju. L'expérience primordiale que l'espèce ophidra avait de la Symbiose a influencé les Créateurs dans leur projet.
« Modifié: 01 janvier 1970 à 01:00:00 par Guest »

Tags: