Passer le menu

Auteur Sujet: Bon anniversaire à tous !  (Lu 1088 fois)

Zatalyz

  • La Papesse
  • Orateur émérite
    • Voir le profil
Bon anniversaire à tous !
« le: 11 septembre 2013 à 10:35:06 »
Un an, un an !

Il y a un an, j’ai dit à Liria "créer un mmorpg, ouais, ça serait trop chouette... dommage que je ne puisse pas aider. Je ne sais rien faire."

Il y a un an, Liria m’a dit "Ce qui compte ce n’est pas d’avoir des informaticiens, on en trouve partout. L’important, c’est de rêver."

Nous avions tort et raison. Oui, créer un mmorpg c’est chouette, et oui, l’important est de rêver. Et finalement, je sais faire plus que je ne le pensais, et les informaticiens ne tombent pas du ciel (mais on y travaille).

Un an qui aura été un plaisir de tous les instants. Ho, certes, il a fallu dompter des démons récalcitrants, comprendre le sens du mot "trivial", inventer de nouvelles injures à l’égard de la Création, remettre en cause tout ce qu’on savait, mais tout ça le valait bien.

Ça a aussi été un an à rire, à faire les rêves les plus fous et à découvrir qu’on était tous aussi dingues, à voir peu à peu le monde naître et les problèmes être résolus.

Ce n’est pas rien, un an, sur un projet aussi pharaonique. Nombre d’autres amateurs et indépendants jettent l’éponge bien avant. Les projets de mmorpg sont reconnus comme étant les plus casse-gueules, limite "impossibles". Nous, non seulement on garde l’envie de voir ce mmorpg naître, mais nous avons agrandit le projet au-delà du jeu vidéo, faisant de Khaganat un lieu d’expérimentation et de création assez incroyable. Rêver plus grand, toujours plus grand ! Khaganat est une utopie en marche, une utopie qui fonctionne aussi, car nous n’avons pas fait que rêver : nous avons commencé à réaliser ces rêves.

Il y a un an, nous avons donc eu cette idée un peu folle, avec une certaine naïveté : pourquoi ne pas tester nous-mêmes tout ce que nous souhaitions trouver dans d’autres jeux ? Le principe était simple : "si tu veux quelque chose, mets la main à la pâte, n’attends pas que les autres le fassent !" Cette philosophie reste l’un des fondements du projet.

Nous avons peu à peu mis en place une structure pour communiquer efficacement entre nous : IRC, dropbox, forum, puis wiki. Cela n’a l’air de rien, mais il nous a fallu pas mal de tâtonnement pour trouver comment y arriver : éviter les pièges des gros CMS qui font le café, mais jamais ce qu’on veut, apprendre à bidouiller tout ça, s’interroger sur nos façons de fonctionner.

Nous avons réussi à lancer un serveur Ryzomcore, à aller explorer les ressources de ce serveur, à décortiquer une partie de la façon dont il fonctionne. Nous avons découvert la richesse de ses possibilités, bien au-delà de ce que nous en attendions.

Nous avons peu à peu donné une âme au monde, à travers des récits, une encyclopédie, des images, mais aussi d’innombrables petits délires. Nous avons montré que même sans le "jeu", l’univers existait.

Nous avons interrogé nos rapports aux autres, au monde (terrestre comme khanatien). Nous avons fait de la sociologie, de la politique, de la psychologie, de l’histoire, de l’économie, et un paquet d’autres choses qui n’avaient qu’un lointain rapport avec le jeu. Nous avons envisagé autrement le lien de l’arpenteur de monde et celui de communauté. Mieux, nous avons fait tout ça en nous amusant comme des fous.

Peu à peu, notre petit groupe s’est étoffé de nouveaux curieux. Chacun avait dans ses bagages de quoi nourrir le projet : parfois juste une phrase en passant, parfois des heures à travailler. Nous avons compris que ce qui comptait avant tout n’était pas de respecter des échéances, mais d’être passionné et de laisser à chacun une place pour s’exprimer.

Aujourd’hui, après un an à travailler sur ce projet chaque fois que j’en avais l’occasion, je me rends compte que nous n’avons fait qu’effleurer le potentiel du projet. Il reste tant à construire ! Mais cela ne me fait pas peur, bien au contraire : j’ai un sentiment d’exaltation intense à voir tout ce que nous allons accomplir. Nos fondations sont solides, nos rêves plus forts chaque jour et les promesses de ce monde toujours plus grandes.

C’est une aventure fabuleuse sur laquelle nous sommes lancés. Je suis heureuse de la vivre en votre compagnie, la meilleure qu’on puisse trouver. J’ai hâte d’aborder les nouveaux défis, de continuer à donner vie à notre monde et de repousser les limites du possible avec vous.

Ho, et j’ai hâte de voir les prochaines surprises que ce jour nous réserve !
« Modifié: 01 janvier 1970 à 01:00:00 par Guest »

Tags: