Passer le menu

Auteur Sujet: [Zone] La prairie aux statues  (Lu 1565 fois)

Liria

  • Chef pourvoyeuse de balai
  • Orateur émérite
    • Voir le profil
[Zone] La prairie aux statues
« le: 01 février 2013 à 02:44:19 »
Fascinée je me penchais pour admirer les gestes précis et assurés de l'urbaniste des pierres. L'amour avec lequel ses doigts détachaient la gangue schisteuse autours de la bouture de jaspe démentait la dureté de ses traits. Brusquement il se releva me fixant de son regard profond.

« Observez la forme du buste en devenir qui transparaît déjà dans cette bouture, dans cette sculpture pas plus haute que mon pouce. »

Le vieil urbaniste des pierres continua de regarder le mailleton caillouteux à ses pieds quelque temps puis se retourna désignant le champ qui s'entendait derrière lui. Des bustes aux tailles variées perçaient le sol émergeant des brumes à perte de vue. Il se tut un moment, immobile et pensif, avant d'ajouter d'un ton docte :

« Les statues qui croissent dans cette terre demandent un soin constant. Il faut sans cesse les transplanter pour leur assurer l'espace vital pour leur développement à mesure qu'elles grandissent, les tailler pour permettre à la forme qui s'exprime en chacune d'elles d'émerger. »


Je ne pouvais détacher mes yeux des formes pierreuses qui tentaient d'éclore en ce lieu. J'étais à la fois envoûtée et terrifiée, incapable de croiser le regard de l'urbaniste de peur de révéler la vraie raison de ma présence. Effrayée je l'étais, et pourtant je continuais d'examiner un à un ces visages immuables qui fixaient l'horizon. J'essayais de me concentrer sur les explications de l'urbaniste mais c'était une toute autre voix que mes oreilles entendaient. Les souvenirs refluaient par vagues : la voix me fait rire, la voix caresse ma peau de ses mots, la voix..., SA voix me parle de ses découvertes ...

« ... je te l'assure, les urbanistes de pierres sont les gardiens de la prairie aux statues. Ils les veillent jalousement n'en délaissant aucune, petite ou grande. Leur dogme est étrange, ils professent que les statues sont les réceptacles de nos âmes. Si si je te l'assure, en fait ils croient que chacune d’entre nous est la matérialisation du rêve d'une statue qui cherche ainsi à s'émanciper de sa gangue de terre, à s'ancrer dans la réalité. De part notre statue-âme nous sommes donc éternelles ! Mais si, *son intonation change*, tu sais je l'ai vu, nous nous sommes vues,  ... reconnues... »

Des larmes perlent sur mes joues, le mutisme irrévocable de sa voix me meurtrit encore, c'est alors que le silence me frappa. Je me retournais lentement sentant le regard de l'urbaniste des pierres qui me scrutait avec intensité. Je frissonnais comprenant qu'il avait percé le secret de mon cœur...

Illustration : couverture du roman Les jardins Statuaires, par Jacques Abeille, droits réservés (mis ici uniquement pour la source d'inspiration, interdiction de le reverser dans l'Um1, ce n'est pas en licence CC !
« Modifié: 20 novembre 2014 à 21:27:53 par Zatalyz »

Liria

  • Chef pourvoyeuse de balai
  • Orateur émérite
    • Voir le profil
La prairie aux statues [ la zone de jeu ]
« Réponse #1 le: 01 février 2013 à 10:46:09 »
Avant de développer ici l'idée de ce petit texte, il me faut créditer ma source d'inspiration directe, cette couverture de livre qui m'a fait rêver et son résumé.

Cette histoire est un prétexte à l'introduction à la fois d'une zone en jeu mais aussi d'une "LORE" du monde. Cette zone je l'ai imaginé initialement comme un moyen de rendre persistantes les actions des joueurs en jeu. Ryzom se fait le chantre du power to player. Pourtant les actions des joueurs n'ont que peux d'impacts sur l'environnement. Alors j'ai imaginé une zone où les joueurs qui font vivre le monde pourraient avoir leur propre effigie, leur statue : une statue dont la pousse est décidée par l'ordinateur quantique.  Une statue dont le survol via la souris pourrait nous renvoyer vers les pages d'histoires auxquelles a contribué le joueur. Avoir sa statue dans cette zone deviendrait de facto un challenge dans ce monde. On pourrait ainsi parcourir cette zone pour visiter l'histoire du monde via le prisme des joueurs qui y ont contribué.

Un autre aspect qui me parait important pour éviter que cette zone soit "morte", c'est de rendre la pousse des statues dépendante des actions des joueurs, un métier d'urbaniste des pierres par exemple. Évidement on ne pourrait connaître l'effigie représenté par la statue tant qu'elle n'a pas atteint la maturité

Techniquement une statue pourrait être implantée en reprenant   le modèle 3d de l'avatar qu'elle représente à laquelle on aurait collé une texture de pierre et des mousses à la base.

Il se pourrait aussi qu'une zone assez reculée dans ce champ soit issue directement d'un rêve de l'ordinateur quantique qui a prit forme dans les brumes. Cette zone renfermerait des statues surprenantes car représentant des races exogènes à ce monde. Un champ des premiers éons,avec ses statues aux noms  aux consonances étranges : Qui-A'tell, La-Ou'Pha, Quié'Quau ....
« Modifié: 20 novembre 2014 à 21:28:51 par Zatalyz »

Liria

  • Chef pourvoyeuse de balai
  • Orateur émérite
    • Voir le profil
La prairie aux statues [ La Lore ]
« Réponse #2 le: 01 février 2013 à 15:29:40 »
Coté Lore, ce texte plus haut présente un « Rêve alternatif », c'est-à-dire une de ces croyances en compétition pour expliquer l'origine et l'histoire du monde.


Extrait de la conférence Ethnologique des Fel'Opi
Citer
Le texte nous parle des « urbanistes des pierres » une communauté très fermée, vivant recluse à la frontière des brumes, là ou prennent naissance les champs de statues. Leur vie est un sacerdoce entièrement voué aux statues du fait de leur croyance, que résumerait  la « voix » :

[centre:21canf5u]« ... je te l'assure, les urbanistes de pierres sont les gardiens de la prairie aux statues. Ils les veillent jalousement n'en délaissant aucune, petite ou grande. Leur dogme est étrange, ils professent que les statues sont les réceptacles de nos âmes. Si si je te l'assure, en fait ils croient que chacune d’entre nous est la matérialisation du rêve d'une statue qui cherche ainsi à s'émanciper de sa gangue de terre, à s'ancrer dans la réalité... »[/centre:21canf5u]

D'ailleurs le texte est une énigme en lui-même.  Comment la narratrice a-t-elle pu s'introduire dans cette communauté ? D'où la « voix » tient-elle ses informations sur les croyances religieuses difficiles à vérifier de cette communauté ? Et puis il y a ce tabou à peine esquissé dans le texte, celui de la confrontation avec sa statue-âme. Toutes ces considérations me laissent sceptique quant à l'origine de ce document.

Spoiler for Hiden:
SPOIL : ...ils professent que les statues sont les réceptacles de nos âmes. Si si je te l'assure, en fait ils croient que chacune d’entre nous est la matérialisation du rêve d'une statue qui cherche ainsi à s'émanciper de sa gangue de terre, à s'ancrer dans la réalité. => il y a un niveau méta ici, les statues-âme rêvent les avatars des rats, ce serait une matérialisation du sarcophage dans lequel chaque rat est maintenue en suspension et rêve ce monde. L'ordinateur quantique est taquin.
« Modifié: 01 janvier 1970 à 01:00:00 par Guest »

Zatalyz

  • La Papesse
  • Orateur émérite
    • Voir le profil
Re : [Zone] La prairie aux statues
« Réponse #3 le: 20 novembre 2014 à 21:32:54 »
Liria avait fait faire ce dessin, inspiré du premier... Une statue dans la prairie.
Je ne sais pas du tout qui est l'auteur, et donc sous quelle licence cette œuvre se place ; puisqu'il s'agit d'un personnage de Ryzom, on peut supposer qu'il est sous la même licence (CC-BY-SA) mais... je n'en suis pas sûre. Donc, on va le laisser ici, on ne le mettra dans l'Um1/la mediateki qu'une fois que ce point aura été éclairci.


Tags: